Elle commence à dessiner le mouvement avec des compagnies de danse contemporaine puis la nature dans les jardins potagers. Au fil de ses visites au Potager du Roi pour réaliser la série de dessins au pastel « Fruits dansés », elle consigne notes, impressions et paroles de jardiniers. En ce sens, il s’agit plutôt d’un voyage au cœur d’un métier comme la danse contemporaine ou l’horticulture.

Ses carnets ont intéressé un premier éditeur, Glénat, qui l’a publié en 2017 sous le titre Le potager du Roi, dessins de saisons à Versailles. Puis en 2020 avec sa série de portraits de jardiniers urbains elle raconte l’histoire de Jardiniers des villes, portraits croqués sur le vif aux Éditions Rue de l’Échiquier.

Sa résidence d’artiste en Chine rurale en 2018 lui a permis de rapporter des carnets sur la vie des habitants du village de Shangjin, à la recherche d’éditeurs.

Le fil conducteur est toujours le végétal, à la fois jardin et nourriture. Elle continue à présent à écrire et dessiner sur le thème du potager urbain, et ses enjeux écologiques : potager familial, partagé, éducatif ou thérapeutique. Elle initie aussi les enfants à l’art plastique dans les écoles ou à l’atelier, le plus souvent en suivant le rythme des saisons.

Portfolio de l'artiste