En 2010, Marie Stricher, artiste lyonnaise nomade découvre la drogue ! La drogue du dessin de voyage in situ ! Elle succombe illico à cette marotte addictive et devient « croqueuse compulsive ». Le portrait étant son thème de prédilection, elle anime des stages Portrait et Carnet de voyage par le biais de l’Association » Couleurs Vagabondes » à Lyon, et participe à différents festivals de carnets de voyage, Carcassonne, La Roque d’Anthéron, Suze la Rousse, Beaurepaire, Clermont.

En 2017, éblouie par l’Ouzbékistan, elle auto édite son premier carnet sur l’Ouzbékistan et poursuit l’aventure en organisant à 2 reprises un stage Carnet de voyage dans ce pays (09/2017 et 2018).
De nouvelles destinations éclectiques ont émaillé ces dernières années : Madagascar, Japon, Chine, Porto, Burkina Faso, Ouzbékistan (saison 2) et janvier 2018 avec des amis croqueurs, son second voyage en Birmanie. Ce périple, passionnant et enchanteur la fascine tant qu’elle décide d’en faire le sujet majeur de son prochain Rendez-vous du Carnet – Clermont 2018.
« Sous le charme animal de ce pays singulier et envoûtant, j’ai envie de partager mon coup de cœur Birman, déclinant l’infinie dorure des pagodes exubérantes ou discrètes, de Shwedagon à Schwezigon, la trace des siècles passés à Bagan et son immense plaine constellée de stupas mystiques, la grâce des cités lacustres du Lac Inlé et le regard porté sur les minorités ethniques de l’Etat Chin et ses femmes tatouées, coutumes et modes de vie si éloignés de la capitale. La dernière journée passée à la Pagode Schwedagon de Rangoon se lit dans l’accordéon croqué de l’aube au crépuscule dans les lumières mystiques enflammant les pèlerins accroupis. Certains observent mon dessin et nous échangeons, ou posent pour un portrait rapide. Pour toujours reste gravé dans ma mémoire le sourire Birman… »