Louise Hilia Druelle est née et a grandi à Calais.

Après ses études elle revient s’installer dans sa ville en 2014 et fréquente les squats, les camps de fortune,  puis la « Jungle de Calais » .

Animée par le désir de comprendre qui sont ceux que l’on appelle « les migrants » Louise rencontre les personnes exilées et croque des portraits, documente des paroles dans ses carnets. Un voyage immobile à la rencontre des cultures Afghanes, Soudanaises, Erythréennes, Ethiopiennes, …

Calais devient alors un carrefour du monde, ou les langues, les musiques, les cuisines se mélangent…

Utilisant de nombreux médiums la jeune femme peint aussi des fresques, diffuse son court métrage d’animation et prend la parole lors de débats, engagée pour la liberté de circulation et d’installation.

Portfolio de l'artiste