Noël 2007, mon fils m’offre une boîte d’aquarelle. Janvier 2008, je pars deux mois en Mauritanie. J’y découvre un pays de tradition nomade, un peuple de marcheurs et j’en reviens avec des croquis, des textes, mes premiers essais d’aquarelle et comme une empreinte, le désir de marcher.

Conquise par cette façon de voyager, munie d’un carnet et d’un bâton de marche, je croque, peins et écris depuis six ans au fil de marches solitaires, animée du désir de capturer des émotions volatiles.

Ma tente sur le dos, j’ai parcouru les côtes et îles bretonnes, le Cotentin, les îles anglonormandes, le Haut Jura, etc.

Nomade solitaire, je m’éloigne, me délestant de pensées encombrantes, me délectant d’inutilité légère pour, laissant émerger en moi une autre, m’en étonner et m’en réjouir.

Portfolio de l'artiste