Illustrateur-voyageur et enseignant les Arts appliqués, Etienne Druon arpente et dessine (surtout) l’Amazonie depuis plus de 20 ans. Voyager pour témoigner de ce qu’il voit, vit et accueillir l’inattendu. C’est de là qu’est né son travail de carnettiste. Il a fait de cette démarche d’artiste explorateur, de prime abord très naturaliste, un langage poétique et expérimental. Sa recherche d’authenticité en dehors des sentiers battus et des images formatées le porte à explorer et magnifier la faune, la flore et les différentes ethnies qui composent cette partie du monde dans un travail de plus en plus militant et humaniste.

Cette soif de découverte et cet engagement lui font intégrer en 2018 l’emblématique « Société des Explorateurs Français ». Son premier carnet « L’Autre Guyane » est édité en 2011 aux éditions Roger Leguen. En 2014, le Prix Vulcania lui permet de réaliser « Terres de Pirates » un carnet sur le Nicaragua. En 2019, le documentaire « « Chercheur d’âmes » réalisé par Julien Belin l’accompagne dans son travail de carnettiste. L’année suivante, la crise sanitaire contrarie la sortie de « Des Poissons dans les arbres », un livre ambitieux compilant 20 années d’exploration amazonienne. Une publication intermédiaire plus légère avec un tirage limité est néanmoins imprimée en attendant la version définitive de l’ouvrage, reportée en 2022. En 2021, il illustre « Plumes, poils, écailles », un conte engagé sur la déforestation en Amazonie écrit par Fanny Charrasse.

Portfolio de l'artiste