Mon choix de suivre des études de langues puis de journalisme est directement lié à mon envie d’inscrire le voyage dans ma vie personnelle autant que professionnelle. C’est ainsi que j’ai été amenée, stylo, appareil photo et plus tard enregistreur et micro en main, à partir capter cris, rumeurs, chuchotements, grincements… Documentariste radiophonique, j’aspire via le sonore à relater mais aussi à créer, à transporter l’auditeur, à l’inviter à se faire ses propres images intérieures. C’est donc naturellement que je me suis tournée vers la création de carnets de voyage sonores, à la fois vecteurs de réflexions et d’émotions.