Réseau International des Villes Michelin

Afin de faire du Rendez-vous un véritable carrefour du carnet de voyage, l’association Il Faut Aller Voir s’investit dans la mise en place de plusieurs projets de coopération internationale. Activement soutenue par la Ville de Clermont-Ferrand à cet égard, l’association met en valeur des villes du Réseau international des Villes Michelin lors du 22e Rendez-vous International du Carnet de Voyage, avec la présence de quatre dessinateurs talentueux originaires de Braga au Portugal, Regensburg en Allemagne, Salford en Angleterre et Clermont-Ferrand en France.

Samuel CHARDON, carnettiste de Clermont-Ferrand

Natif de Clermont-Ferrand, il a suivi des études graphiques et conjugue ses passions (le dessin et les voyages) pour créer une collection de carnets de voyage et de BD.

Il fait rarement des kilomètres pour aller voir un site, préférant traîner dans les villes, les campagnes, les petits cafés, attendant la rencontre facilitée par le fait de dessiner in situ.

 

« En 1991, j’avais réalisé, en commande, une série de dessins sur la ville de Clermont-Ferrand. Ma ville, sur laquelle je jetais un regard “quelque peu provocateur”, dixit un journaliste, a aujourd’hui revêtu des couleurs plus chatoyantes. Ses murs gris se sont habillés de robes roses, ocres jaunes, rouges et saumon. À moins que ce ne soit mon regard qui ait changé !? Par une nouvelle série de dessins réalisés sur les mêmes lieux, trente et un ans plus tard, je veux marquer ces transformations de la cité. »

Patricia FERREIRA, carnettiste de Braga

Patrícia a cessé son activité de gestionnaire dans le secteur financier au bout de vingt ans pour se consacrer entièrement à son art.

Exposant régulièrement ses dessins, peintures, illustrations et bandes dessinées, elle a reçu la mention honorable de la 2e Biennale de dessin d’Almada en 2018. Elle anime également des ateliers et réalise des illustrations pour des livres.

 

Braga marque l’œuvre de Patrícia, qui a trouvé à travers elle la meilleure façon d’interpréter et de dépeindre ses origines. Braga est sa ville, celle de ses parents et grands-parents : cela se voit dans ses dessins qui ne parlent pas seulement de lieux et de façades emblématiques mais des cloches qui marquent le temps, des tambours traditionnels, des accordéons, des rituels, des églises, des traditions, des terrasses, des grands moments et petits détails, du silence, des points de vue, des arbres et des fontaines, des places et des avenues, des gens pressés ou non, passant avec ou sans but…

Josef LERMER, carnettiste de Regensburg

Josef Lermer est né en 1963 à Regensburg, en Allemagne. Enfant déjà, il aimait dessiner et peindre.

Depuis 1982, crayon et papier l’accompagnent dans tous ses déplacements. Sur le plan professionnel, il travaille comme directeur informatique pour un groupe international. Josef est un Européen convaincu, c’est pourquoi il voyage surtout en Europe.

 

Regensburg, ville classée au patrimoine mondial et jumelée avec Clermont-Ferrand, située à l’extrémité nord du Danube, est une source de motifs infinis. Comme une partie de la famille de Josef Lermer vit à Vienne, son sujet de prédilection est, outre Regensburg, la capitale autrichienne. Ce qu’il trouve fascinant dans l’urban sketching, c’est que, même après des années, on peut se remémorer l’atmosphère du lieu et rencontrer partout des personnes partageant les mêmes idées.

Simone RIDYARD, carnettiste de Salford

Maître de conférences à la Manchester Metropolitan University, responsable du cours BA (Hons) Interior Design et ancienne architecte, son style de dessin élégant met l’accent sur la valeur du stylo, du crayon et de l’aquarelle dans la communication de l’espace et des bâtiments.

Lors d’un échange d’enseignement à l’École polytechnique Temasek de Singapour en 2012, elle a découvert la communauté mondiale des croquis urbains et est depuis activement engagée auprès des Urban Sketchers. Elle a créé le Manchester Urban Sketching Group la même année, et son livre Archisketcher a été publié en 2015. Avant le Covid-19, elle a animé des ateliers de dessin spécialisés dans la compréhension de la perspective. Elle a collaboré avec Winsor & Newton et Derwent sur des opérations artistiques médiatisées et avec The Big Draw. Elle fait également partie du comité de rédaction de Mancunian Books. Son travail a été présenté dans le Sunday Observer News Review et sur le site Web du Guardian.