LE VOYAGE AU COEUR DES LIVRES – RENCONTRES ÉCRIVAINS

Un temps de rencontre avec des écrivains qui racontent le monde.
Polydome – Forum – Espace rencontres

Les auteurs de littérature de voyage entraînent les lecteurs entre expéditions exotiques et voyages familiers.
Véritables moments privilégiés, les rencontres permettent de partager les expériences et périples des écrivains.

Samedi 16 novembre 2019

Marc Alaux

De 11h00 à 11h45

Ivre de steppes, un hiver en Mongolie, éditions Transboréal

Les montagnes de Mongolie abritent les yourtes des éleveurs nomades. Dans le campement d’une famille modeste, Marc Alaux s’est retiré le temps d’un hiver pour s’initier au métier de berger et se nourrir de silence et d’espace. Le temps s’étire calmement sur la ligne pure de la steppe enneigée mais le froid accable les troupeaux. Et la vie dans cette nature impose de renouer avec les tâches manuelles, qui disent ce qu’on vaut réellement. Écho d’une existence à l’inverse de la demi-mesure, son récit vibre de l’expérience accomplie et rappelle que seule la passion guide l’homme dans l’immensité.

Marianne Rötig

De 14h00 à 14h45

Cargo, éditions Gallimard

Une jeune femme passe une semaine à bord d’un cargo entre le port du Havre et l’île de Malte, parmi les containers et les marins. Seule passagère, elle observe les hommes de l’équipage, un jeune aspirant mousse qui a le mal de mer, un capitaine à la mâchoire carrée, un ingénieur chercheur d’or, des Philippins avec qui elle engage des parties de baby-foot et des conversations. Son carnet de voyage est aussi une gamberge sur les jours de la semaine, sur les dieux et les astres romains auxquels ils doivent leurs noms, du jeudi-Jupiter au mercredi-Mercure…

Sylvain Quesada

De 15h30 à 16h15

Sur le fil de l’Ailleurs, éditions Actes Graphiques

Animé par l’ailleurs, les rencontres, la nature, l’aléatoire, le dépassement de soi, je voyage en stop, à pied, à vélo. Escapades autour du monde de manière autonome (toile de tente, sans téléphone, peu d’argent). Ce livre s’inspire de mes carnets de voyage à la rencontre d’autres peuples, d’autres cultures et de moi-même. Témoignage de ma vie sur les chemins de bohème pour partager mes émotions et transmettre un message d’espoir et de foi en l’humanité. Aventures dans des conditions souvent extrêmes qui pimentent mon quotidien comme autant d’étoiles essentielles à mon équilibre de funambule.

Dimanche 17 novembre 2019

Jean-Christophe Rufin

De 10h30 à 11h15

Une vie de voyages

Médecin engagé dans l’action humanitaire, diplomate, écrivain, Académicien, Prix Goncourt, ambassadeur de France au Sénégal… C’est autour de ses voyages et de ses ouvrages que Jean-Christophe Rufin partagera cette rencontre avec le public.

Nourrie par son expérience internationale et centrée sur la rencontre des civilisations, son œuvre littéraire a su rencontrer un vaste public. Avec L’Abyssin (son premier roman), Rouge Brésil (prix Goncourt en 2001) ou Le grand Cœur, il explore une veine historique, toujours reliée aux questions actuelles.

Avec Globalia, Le parfum d’Adam, Katiba, Immortelle randonnée et Check-point, Jean-Christophe Rufin crée des univers romanesques contemporains qui éclairent l’évolution de notre monde.

L’écriture vivante de Jean-Christophe Rufin, pleine de suspense et d’humour, a séduit un large public tant en France que dans les nombreux pays où ses livres sont traduits.

Nedim Gürsel

De 14h00 à 14h45

À l’ombre des pyramides, éditions Empreintes temps présent

De retour d’Égypte, Nedim Gürsel nous convie à un retour passionnant et finement guidée dans l’univers des pharaons et dans les rues grouillantes du Caire.

En s’appuyant sur sa riche érudition, il fait revivre l’Antiquité sur les bords du Nil ; il nous livre ses réflexions aux pieds du Sphinx et nous fait pénétrer dans l’intimité des hommes dieux, jetant, par exemple, un nouvel éclairage sur la figure énigmatique d’Akhenaton le monothéiste.

Il nous invite également à des promenades méditatives dans l’Égypte contemporaine, et nous fait part de ses réflexions sur des sujets qui nous ramènent à la plus brûlante actualité.

Gwenaëlle Abolivier

De 15h30 à 16h15

Ouessant et quelques éclats de phare, éditions Les petites allées 

« Tu m’avais dit, Ouessant » est né au cours et à la suite d’un voyage de trois mois d’hiver au sémaphore d’Ouessant, sous le grand phare du Créac’h. L’auteure y raconte à la fois un voyage immobile et son expérience d’immersion au contact des éléments et des îliens. Pendant son séjour, elle a exploré les lieux, rencontré les habitants, en particulier, les derniers marins de commerce, les guetteurs-sémaphoriques, les gardiens de phares ainsi que les femmes qui occupent une place prépondérante sur cette île du Ponant. Elle a découvert à quel point Ouessant était une île à part. A la proue de l’Europe, ce territoire de l’extrême entretient un rapport particulier à la noirceur et à la mort.

Face à la mer et sous les faisceaux du grand phare, Gwenaëlle Abolivier a vécu cette expérience comme une renaissance dans le passage et l’exil que représente l’écriture.