CLERMONT DESSINE – L’INTERVIEW DE SOPHIE NAVAS

Astuces et découvertes de Sophie Navas !

Née en 1984, elle étudie le graphisme, puis l’animation à Toulon et Arles, avant de travailler plusieurs années comme webdesigner et animatrice à Clermont-Ferrand et Paris. Elle découvre le mouvement des Urban Sketchers en 2014 et participe activement aux rassemblements de cette communauté, en Auvergne ou en France. Elle remplit depuis assidûment ses carnets au fil de ses voyages aux Etats-Unis ou en Europe, mais aussi dans sa ville d’adoption, Clermont-Ferrand, comme Toulon, sa ville d’origine.

Comment est né votre goût pour les carnets de voyage ? 
J’ai toujours eu un oeil sur le monde des carnets de voyage, étant passionnée à la fois de voyages et de dessin, mais c’est en débarquant à Clermont-Ferrand, en 2008, que j’ai découvert le Rendez-vous du Carnet de Voyage. La sélection des carnettistes et la variété des approches m’a appris qu’il existait autre chose en dehors des livres de Titouan Lamazou et des aquarelles de cartes postales, et qu’on pouvait dessiner une grande variété de sujets, des vieux bars de Paris aux luttes sociales sur les docks de Brest.  
Faire la connaissance du mouvement Urban Sketchers m’a aussi appris une autre manière de créer des carnets de voyage, puisqu’on peut mettre en dessins sa ville, son quartier, sa vie de tous les jours sans forcément aller à l’autre bout du monde. 

Quel est votre voyage le plus marquant ? 
En 2015 j’ai réalisé un défi un peu fou pour moi: voyager en cargo. Ce furent deux semaines en mer à bord du Grande Colonia, d’Anvers en Belgique, à Salerne en Italie. Une sorte de retraite en pleine mer, et des souvenirs qui me font briller les yeux même des années plus tard. 

Quels outils de dessins vous accompagnent toujours ? 
Cela dépend des périodes,  en ce moment je ne me sépare pas de mon Carbon Pen et de mon porte-mine 0,3 mm. Pour dessiner des personnages rapidement, ce sera plutôt un stylo plume Lamy et mon Pentel Brush. 

Quels conseils donneriez-vous à des débutants souhaitant se lancer dans le dessin et le carnet de voyage ? 
De se faire plaisir d’abord, avant tout ! Et sinon de ne pas hésiter à se lancer des petits défis comme changer d’angle de vue, de cadrage, de technique, de sujet. Expérimenter car le dessin permet une approche plus large qu’une simple photo; on peut mixer détails, typographies et vues d’ensemble dans une même composition. Au début ça sera frustrant, mais à la fin il y aura le plaisir de saisir petit à petit davantage les ambiances d’une rue ou d’un pays. 

Quels sont vos actuels et futurs projets ? 
Il y a plusieurs envies, mais rien de définitif. 
Par hasard j’ai commencé un projet sur les grottes et légendes provençales, que j’aimerais continuer au fur et à mesure de mes découvertes. Il y a aussi une envie de faire quelque chose sur l’Italie, qui est mon pays de coeur. Et pourquoi pas donner une suite à mon livre Quatre Regards sur Clermont-Ferrand, réalisé avec 3 autres dessinateurs clermontois, il y a encore tellement de choses à dessiner dans la région ! 

Son atelier pendant Clermont Dessine !

Atelier N°15 : Donner de la profondeur à un dessin – Clermont-Ferrand
Dimanche 23 juin 2019 de 9h à 12h