ZOOM SUR… JULIEN ENGLEBERT

Julien vit en Belgique et sa spécialité c’est de trouver des excuses pour aller dessiner. Cette fois-ci son excuse c’est les recettes de vinaigrettes. Avec son livre « Les vinaigrettes de mes amis », il nous emporte dans un voyage culinaire qui donne des idées de nouvelles recettes !

Que viens-tu présenter au Rendez-vous du Carnet de Voyage ?

Je présente cette année une collaboration avec un ami, Rudolph Alexandre, qui a eu l’idée de passer chez des copains dans plusieurs pays pour récolter des recettes de vinaigrettes.

Pourquoi t’es-tu intéressé aux vinaigrettes ?

Chacun a des recettes bien précises qu’il ne divulgue pas car on ne sait pas forcément de tête les quantités. Mais on sait tout de même à chaque fois refaire la même vinaigrette. Et les voyages ont nourri ce projet. Chaque rencontre a permis d’agrémenter ce livre qui comprend une 50e de recettes et 145 pages de livres.

Est-ce que dans certains pays tu as constaté des tendances en termes de vinaigrettes ?

Le seul constat que j‘ai fait c’est que ça fait sourire ! Tout le monde m’a dit : « Je ne sais pas te dire ma recette ». Et après coup, ils ont pu réfléchir de manière posée et m’envoyer leur recette. Concernant les ingrédients on est allé de surprises en surprises et chacun y va de son ingrédient.

Comment avez-vous travaillé avec Rudolph Alexandre ?

J’ai tout dessiné sur place et les textes ont été rédigés après coup. J’ai utilisé 3 carnets différents dans lesquels j’ai collecté un maximum de dessins.

 

 

En voyage, tu as quel matériel sur toi ?

Je travaille avec un minimum de choses, des feutres, de l’encre noire, un pinceau et de l’aquarelle.

Tu es plus addict à Facebook, Twitter ou Instagram ?

J’utilise surtout Instagram et je trouve que ça prend déjà pas mal de temps. Je n’ai pas envie d’aller sur tous les autres réseaux. J’utilise Instagram pour aller voir ce que font les autres. Certains visiteurs du festival m’ont indiqué  qu’ils ont repéré mon compte Instagram avant de venir me voir sur mon stand.

Si demain tu pouvais partir n’importe où, tu irais où ?

L’Asie me tente beaucoup, les grandes villes d’Asie me paraissent vraiment surchargées, ça doit être un voyage très intense.

Quel est ton coup de cœur du Rendez-vous du Carnet de Voyage ?

Ben Bert parce sa chartreuse est très bonne et parce que son stand est vraiment bien ! C’est un coup de cœur humain. J’aime ses beaux traits, son travail de qualité. Comme je suis graphiste, ça m’interpelle. On est obligé de s’arrêter sur son travail.

En savoir plus sur :