ZOOM SUR… JULIE BLANCHIN FUJITA

Julie Blanchin Fujita vient tout droit de Tokyo où elle vit depuis près de 10 ans pour exposer ses ouvrages au festival. Vous pouvez aller lui demander plein de conseils sur la ville et si vous vous rendez dans la capitale, il est possible que l’artiste vous propose d’être son guide. Que demander de plus ?

Que viens-tu présenter au Rendez-vous du Carnet de Voyage ?

Je présente mon dernier livre qui vient de sortir « Mon imagier japonais », un livre jeunesse bilingue français/japonais.

Tu présentes aussi « La Cuisine japonaise sans sushi » (éditions Kana). Que nous conseilles-tu de goûter pour une première fois au Japon ?

Un onigiri, c’est l’équivalent du sandwich au Japon. Pour information, c’est meilleur fait maison.

Tu as également apporté avec toi ton ouvrage « J’aime le nattô » (éditions Hikari) qui raconte tes 6 années de vie à Tokyo. Qu’est-ce qu’il t’a le plus surpris en arrivant au Japon ?

Ca fait maintenant presque 10 ans que j’habite là-bas. C’est la langue qui m’a le plus surprise en arrivant. Je me suis vite aperçue qu’il fallait que j’apprenne la langue pour pouvoir vivre au Japon sans avoir à vivre dans mon coin.

Pourquoi as-tu décidé de partir en sac à dos au Japon  en 2009 ?

Je suis partie pour des raisons professionnelles et aussi parce que j’avais envie de visiter un pays et que je n’avais pas d’argent. Je suis partie en mode routard. Je pensais rester qu’un an et finalement ça s’est transformé en presque 10 ans. J’ai rencontré l’homme qui est devenu mon mari là-bas. J’en parle dans mon livre « J’aime le nattô », plein d’aventure, d’amour.

En voyage, tu as quel matériel sur toi ?

Autrefois quand j’étais étudiante, je dessinais sur place. Mais maintenant que j’ai une vie de famille et que j’ai moins de temps, je dois être plus efficace. Je travaille avec des photos, des notes et croquis faits sur place.

Tu es plus addict à Facebook, Twitter ou Instagram ?

Instagram parce que c’est très visuel et rapide.

Si demain tu pouvais partir n’importe où, tu irais où ?

Je partirai en Polynésie avec mon mari et ma fille car j’y suis allée une fois et j’ai envie de leur montrer ces paysages.

Quel est ton coup de cœur du Rendez-vous du Carnet de Voyage ?

Annick Kamgang, son univers et son ton me plaisent.

 

En savoir plus sur :