Né en 1976, depuis tout petit, je suis attiré par l’art, le dessin, le modélisme et la peinture.

J’ai obtenu mon diplôme en Egyptologie MA2 à l’Université de Pise, puis j’ai commencé un deuxième MA2 en «Digital Humanities», où l’ordinateur et l’informatique sont appliqués aux sciences humaines. Ces expériences académiques m’ont convaincu de l’importance de l’utilisation de l’informatique et du numérique dans les domaines artistiques, linguistiques, historiques et littéraires. En 2011, j’ai décidé de me concentrer sur mes etudes en « Langues et cultures de l’Orient ancien et moderne» à l’Université de Florence.

Après mon séjour en Chine en 2005, je me suis consacré à la calligraphie traditionnelle, avec la langue chinoise, l’art de sceaux, et la peinture chinoise des artistes traditionnels tells que 陈 容 Chen Rong (1235-1262), 石涛 Shitao (1642-1707) et 八大山人 Bada Shanren (1626-1705), et des auteurs contemporains comme 关 则 驹 Guan Zejiu (1941) et surtout 徐 惟 辛 Xu Weixin (1958).

J’ai ensuite adopté aquarelles et crayons comme principaux outils pour mes carnets de voyages.  J’utilise également la peinture à l’huile pour d’autres travaux.

Trois éléments ont déterminé ma façon de peindre à l’huile :

– Tout d’abord l’étude du « School of Art de Cape Code», fondé par Maître Charles Hawthorne, dont l’héritage perdure grâce à Lois Griffel et ses autres disciples.

– Deuxièmement, l’étude de l’opéra, de la correspondance, de l’amitié et de la rencontre avec l’artiste et professeur 徐 惟 辛 Xu Weixin (1958) à la 北京 中国 人民 大学 Běijīng Zhōngguó Renmin Daxue – Université Renmin de Chine à Pékin. Il m’a influencé énormément dans le milieu de la peinture, dans l’utilisation et l’insertion de pièces d’écriture sur la couche de peinture, et le choix des sujets traitant des pauvres, des oubliés ou socialement discriminés dans la vie quotidienne.

– Enfin, la découverte de Sennelier Oil Pastels, qui me permet une grande liberté dans l’expression picturale.

En Italie, de 2007 à 2012 j’ai fréquenté l’Atelier de Marzia Pieri, où j’ai eu la possibilité d’approfondir l’utilisation des stylos et crayons de couleur. Dans le meme temps, j’ai commencé à étudier les aquarelles grâce au maître Azad Nanakeli, qui m’a fasciné avec son style unique et sa façon d’utiliser et mélanger les couleurs.

En 2013, je retourne vivre à Livourne, ma ville natale, mais je travaille toujours à Florence, je fréquente le Maître Nanakeli et l’Atelier d’art « 47 Rosso » de l’ami et peintre Gabriele Genini.

Lors d’un Rendez-vous du Carnet de voyage, j’ai fait la rencontre de Stefano Faravelli, avec qui j’ai par la suite suivi un stage en 2010 à Riomaggiore. Cette première expérience et les nombreuses rencontres suivantes avec Maître Faravelli, ont profondément influencé la façon dont j’aborde mon Carnet de Voyage et mon carnet d’études, une sorte de monographies où je peins et j’écris sur un thème, comme par exemple « Le Parchemin de Neuf dragons « , ou » les Caravanes Routes du désert occidental de l’Egypte « .

De 2011 à 2013, j’ai exposé dans divers lieux : en France – XII et XIV Rendez-vous du Carnet de Voyage à Clermont-Ferrand, 2011 et 2013 – en l’Italie – Edition II et III de « Matite dans Viaggio »; « Autori Diari di Viaggio di » à Ferrare 2012; Septembre folkloriques festivals à Lanciano, 2012 et 2013.

Suite à un voyage à Hawaii durant l’été 2013, jai commencé à étudier “Olelo Hawaii” – langue hawaiienne- et la culture et l’art local, en particulier en se concentrant sur les pétro-glyphes et motifs tribaux, si puissants et impressionnants.

Fin 2013, en France (Grenoble), j’ai eu l’occasion de rencontrer le magnifique travail du peintre chinois Il Yifu, et à Clermont-Ferrand lors de la XIV Rendez-vous, j’ai rencontré les talentueux Carola Zerbone, Sonia Privat, Stéphanie Ledoux et Luis Ruiz Padron.

Portfolio de l'artiste