« Ce n’est plus possible, elle a combien, six ou sept ans ? des grands yeux tout doux et un joli sourire, mais elle s’est placée juste devant moi si bien que je ne vois plus ce que je dessine. Je capitule. Je prends un gosse au hasard, lui impose de s’asseoir : « Sidon, mi wani teken yu !», assieds-toi, je veux te dessiner (en takitaki). Le petit garçon obtempère. Gêné, il n’arrête pas de se gratter. Bouge pas ! Les autres sont au comble de l’excitation. Le dessin commence mal, je rate les proportions, on dirait John Lee Hooker en fin de vie, mais je réussis le regard : ovation générale. Pas très fier de moi, je lui offre quand même le dessin. Ils vont se l’arracher plus loin et le montrer dans le quartier. Je peux alors commencer à croquer tranquillement les baraquements du quartier de la Charbonnière. »

Saint-Laurent-du-Maroni, Guyane, 1993, premier carnet de voyage….

Portfolio de l'artiste