CLERMONT DESSINE – L’INTERVIEW DE CAT GOUT

« Réaliser un carnet de voyage, c’est comme envoyer une lettre à un ami »

Carnettiste, illustratrice, aquarelliste… Inutile de préciser que Cat Gout a plus d’une corde à son arc ! Après être sortie des Beaux-Arts d’Angoulême, l’artiste a travaillé dans le secteur du dessin animé puis s’est tournée vers le dessin in situ et l’aquarelle. Bon nombre de ses carnets de voyage sont consacrés à la spéléologie, au Lot et au Périgord. Elle a aussi participé en tant que plasticienne, à la réalisation du fac-similé de Lascaux IV. Les 24 et 25 juin, la carnettiste va ainsi quitter les paysages de Dordogne, où elle réside, pour animer des ateliers de dessin dans les rues de Clermont-Ferrand (inscription préalable aux ateliers ici) et vous faire entrer dans son carnet de voyage !

Peux-tu nous expliquer les thèmes des ateliers que tu animeras durant Clermont dessine ?

L’objectif de mon atelier « Choisir et dessiner un sujet » est de permettre d’identifier dans un lieu, ce qui suscite notre intérêt, de préciser un regard personnel et le mettre en œuvre à travers différents choix possibles de formats, cadrages, traits, couleurs, etc.

Dans l’atelier, « Composer un carnet de voyage au cours d’une balade dans les rues de Clermont » le parcours sera un support, comparable à un voyage, pour se donner l’occasion d’expérimenter un récit imagé.

En sortant de l’atelier « Composer un carnet de voyage au cours d’une balade dans les rues de Clermont », qu’aura-t-on appris ?

On aura appris à dépasser la collection de lieux , à sortir du cadre en composant des pages avec différents détails, objets, personnages qui se manifestent dans l’instant , à cultiver finalement, l’état d’esprit du récit .

Quels sont tes deux conseils pour bien commencer un carnet de voyage ?

Pour l’aspect technique, je conseille de bien choisir son support, d’ailleurs rien n’oblige à avoir un carnet. Un bloc de papier que l’on apprécie peut très bien faire l’affaire. Vous pourrez organiser votre carnet de voyage plus tard et emporter quelques outils différents pour vous amuser. Concernant le contenu, je crois qu’il ne faut pas trop anticiper mais plutôt se laisser captiver par ce qui se présente.

Comment arrive-t-on à faire le tri pour savoir ce qu’il faut ou non mettre dans son carnet de voyage ?

Au départ réaliser un carnet relève d’un projet personnel mais on peut ensuite l’aborder comme une lettre à un ami et s’interroger sur ce que l’on aura envie de lui raconter, ce que l’on aurait aimé qu’il voit .

En moyenne combien te faut-il de temps pour réaliser un carnet de voyage ? 

Je n’ai pas de notion de temps précise car les formats, thèmes de mes carnets peuvent beaucoup varier… En effet, mes carnets sont souvent dédiés à des thèmes ou ils ont des formats différents. J’ai plutôt tendance à adapter mon choix de carnet en fonction des sujets que je rencontre. Et il faut préciser que j’ai un sac assez chargé !

Quel est ton carnet de voyage « coup de cœur » ?

Here & there (again) de Miguel Herranz

Quel est le carnet de voyage qui traine en ce moment sur ta table de nuit ?

Liberty de Umberto Torricelli

Ses ateliers pendant Clermont dessine !

Atelier N°02 : Composer un carnet de voyage au cours d’une balade dans les rues de Clermont
Samedi 24 juin de 10h à 12h

Atelier N°12 : Choisir et dessiner un sujet
Dimanche 25 juin de 14h30 à 16h30

L’interview d’Emdé

L’interview de Lapin

L’interview de Gérard Michel

L’interview de Tazab