CLERMONT DESSINE – L’INTERVIEW DE TAZAB

Tout l’art de tirer un portrait selon Tazab

Rencontré en novembre 2016, lors du Rendez-Vous du Carnet de Voyage, Tazab nous expliquait son envie « que Clermont-Ferrand vive davantage autour du dessin ». En toute humilité, nous avons exaucé son vœu en organisant « Clermont dessine ! », les 24 et 25 juin 2017. Il était alors évident de retrouver Tazab parmi les cinq dessinateurs qui animent des ateliers ouverts à tous (inscription préalable ici) ! Rencontre avec Tazab qui nous explique comment tirer un portrait.

Peux-tu nous expliquer les thèmes des ateliers que tu animeras durant Clermont dessine ?

L’atelier « Balade gribouillée » vise à partager des conseils pratiques pour faire un croquis urbain car il se passera dans la ville de Clermont-Ferrand. Nous verrons comment choisir son sujet ou son cadrage en fonction du temps que l’on souhaite y consacrer, quelques notions très basiques de perspective, comment détacher ses plans et s’amuser avec la mise en couleur.

Dans le deuxième atelier, « Petits portraits entre amis » (le titre fait allusion au film « petits meurtres… », tout le monde a compris, hein ?), je vais essayer de donner aux participants les moyens de se défendre au « Piccolo draw » du samedi soir (ou au « drink and draw » des Urban sketchers), où chacun s’amuse à distordre la figure de son voisin de table, avec plus ou moins de piquant. En gros, je vais partager mes astuces et montrer mon processus pour faire un portrait (ou une petite caricature) sur un coin de table de bistrot. Chaque atelier durant 2h, je vais surtout veiller à passer un petit moment avec chaque participant, je veux que tout le monde soit content !

Enfant, tu gribouillais quoi ?

Enfant, je gribouillais mes instits puis mes profs pour faire rigoler les copains. Et à la fac, je faisais des croquis des copains de promo dans le « polycop » distribué à tout l’amphi.

Tazab selfie

Qui représentait le pire portrait que tu aies fait ? Et le plus joli ?

Le pire portrait ? Il y en a pas mal. Il est peut être encore à venir…

Le meilleur ? Je ne sais pas… Ma satisfaction, après un portrait, c’est quand les gens se marrent un moment, au-delà du petit sourire de convenance, ça c’est bon !

Pour toi, quel est le portrait le plus réussi au monde ?

C’est peut-être pas le meilleur du monde mais si on reste au niveau local, j’aime beaucoup le portrait de Louis XVI au MARQ par Antoine-François Callet, quelle présence avec tous ses flonflons, ses boucles aux chaussures et sa perruque… Les derniers oripeaux d’une dynastie qui va basculer… J’aime bien me poser devant et imaginer comment l’artiste a débuté son travail, avec le roi qui posait devant avec tout son barda. Il devait être impressionné le type quand même !

Tu aimerais tirer le portrait de quelle personnalité ?

Je préfère dessiner mes copains plutôt que des personnalités. On les voit assez partout…

Quels sont tes deux conseils pour réussir un portrait ?

Gribouiller, griffonner : on cherche le juste trait ! Et, ça va surprendre, mais mon autre conseil c’est… FAIRE VITE. Il faut être pressé pour se lâcher, on a toujours de bonnes surprises comme ça, c’est ce que je veux montrer entre autres dans mon atelier avec la « roulette de gueules », on va dépoter du portrait !

Combien te faut-il de temps pour dessiner un « petit portrait entre amis » ?

Entre une et quinze minutes, ça dépend du contexte et de la tête que je dessine…

Ses ateliers pendant Clermont dessine !

Atelier N°13 : Petits portraits entre amis
Samedi 24 juin de 10h à 12h

Atelier N°04 : Balade gribouillée / COMPLET
Samedi 24 juin de 14h30 à 16h30

Atelier N°09 : Petits portraits entre amis / COMPLET
Dimanche 25 juin de 10h à 12h

L’interview d’Emdé

L’interview de Cat Gout

L’interview de lapin

L’interview de Gérard Michel